Réseaux sociaux

Lorsqu’un bouton « like » est placé sur une page web, des données sont  automatiquement collectées si le visiteur ne s’est pas dûment déconnecté de Facebook (fermer la fenêtre ne suffit pas).

Éthique Citoyenne n’a pas vocation à pister les habitudes de ses visiteurs, c’est pourquoi il n’y a pas de bouton « like » sur son site web.

Cependant, nous encourageons à faire connaître Éthique Citoyenne sur les réseaux sociaux en toute liberté, sans intervention d’une entreprise tierce.

En savoir plus :

Facebook, comme d’autres entreprises, revend les données collectées au sujet de ses utilisateurs à des databrokers qui les revendent à leur tour. Comme le volume de ces données est très important, il est souvent possible de profiler les utilisateurs puis de les regrouper selon leurs centres d’intérêt. Cette opération s’appelle la segmentation.

Ainsi, les acheteurs de ces données peuvent cibler les destinataires de publicités sur le web. Mais pas seulement. Ils peuvent également cibler les destinataires de messages politiques, en particulier lors de campagnes électorales : un message politique différent peut ainsi être adressé à des publics segmentés. Par exemple, un homme politique pourra promettre une politique favorable aux intermittents du spectacle aux personnes a priori favorables à la culture, et, en même temps, promettre un durcissement du régime des intermittents du spectacle aux personnes peu sensibles à la culture. Ainsi il gagnera quelques électeurs de part et d’autre.

Parce que nous pensons que la manipulation des personnes à des fins électorales n’est pas éthique et qu’elle nuit au maintien de la paix, nous avons décidé de NE PAS placer de bouton Facebook sur le site web d’Éthique Citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*